Skip to primary content
Skip to main menu
Skip to section menu (if applicable)

2004

Prix C.M. Hincks

Rick Casey

Rick Casey a entrepris un voyage très courageux en mai 2003. Il a traversé le Canada en vélo pour mettre pleins feux sur les besoins des usagers aux prises avec des troubles mentaux, et à la mémoire de sa fille, Kyla, diagnostiquée d’un trouble affectif bipolaire/schizo peu de temps après son 16e anniversaire. Rick a parcouru 8 000 kilomètres en vélo d’un bout à l’autre du pays. Les filiales, régions et divisions de l’ACSM se sont empressées de manifester leur soutien le long de son parcours en lui offrant nourriture, hébergement et encouragement. Dans chaque ville, Rick a été accueilli par des foules de personnes souhaitant célébrer son courage, partager son espoir et connaître l’impact de la maladie mentale.

Prix de participation des bénéficiaires

Margaret Neraasen

Margaret Neraasen a fait une contribution exceptionnelle tant à titre d’usagère qu’en faveur de promouvoir la participation des usagers au sein de l’ACSM. Elle fut une des premières intervenantes en soutien entre pairs auprès de la filiale de Mid Island Nanaimo de l’ACSM et a également entrepris la formation de 96 autres intervenants en soutien entre pairs. Margaret a consacré de nombreuses heures au soutien entre pairs et à la défense des droits de personnes atteintes de maladie mentale à Nanaimo, C.-B. Elle donne aussi de son temps pour recueillir des fonds pour le programme du club-house et la société sans but lucratif locale en organisant régulièrement des ventes de pâtisseries et des ventes-débarras.

Prix pour services bénévoles exceptionnels

Judy Watson

Judy Watson a dévoué d’innombrables heures à l’ACSM dans sa propre collectivité, à travers l’Ontario et ailleurs au Canada. En tant qu’animatrice et présidente de conseils chevronnée, elle a apporté à chaque poste qu’elle a occupé au sein de l’ACSM de fortes capacités d’analyse et un style de leadership tout à fait impeccable. Au cours de ses nombreuses années de bénévolat auprès de l’ACSM, Judy a occupé différents postes au sein de l’organisme. Elle a été présidente de la filiale de Lambton de l’ACSM, vice-présidente du Conseil d’administration de l’ACSM Ontario, présidente du Comité de gouvernance de l’ACSM Ontario et membre non seulement du Groupe de travail sur les questions d’intérêt public de l’ACSM Ontario, mais aussi du Comité exécutif de l’ACSM Ontario et du Conseil national d’administration.

Prix des médias

CBC Radio One – The Current, “Manic Depressive Diaries” (Produit par Dick Miller)

Les Manic Depressive Diaries nous offrent un regard intime sur l’effet qu’un trouble bipolaire peut avoir sur une jeune famille. Les auditeurs sont renseignés par les observations contemplatives d’une tendre épouse, alors qu’elle voit son mari descendre petit à petit dans les ténèbres de la paranoïa. On peut comprendre l’attrait universel de cette série, car elle informe l’auditeur sur les symptômes du trouble bipolaire et les effets négatifs qu’ils peuvent avoir sur la vie de ceux qui en sont touchés.

Réseau de télévision Global (NB) – Message d’intérêt public, “Youth in Distress” (Produit par Gary Brown)

Le message d’intérêt public (MIP) télévisé auquel on attribue le Prix des médias cette année a été réalisé dans le cadre d’une campagne de marketing social intitulée, ” Youth in Distress “, lancée par Global TV Nouveau-Brunswick. La campagne, qui comprend également des annonces à la radio et des posters, s’adresse aux questions de santé mentale chez les jeunes, y compris le risque de suicide que connaît ce segment de notre population. Ce MIP représente avec réalisme les sentiments que peuvent éprouver les jeunes en détresse, offre soutien 24 heures sur 24 et encourage de façon positive les jeunes en situation de crise à se confier à quelqu’un et à obtenir de l’aide.

Journal Ottawa Citizen, “Quiet Epidemic” (Écrite par Andrew Duffy & Ian MacLeod)

Dans cette pénétrante série d’articles visant à informer et à encourager la discussion, l’Ottawa Citizen a décrit le suicide comme une crise nationale. Mais le message dominant en était quand même un d’espoir, ainsi que d’un besoin de compréhension. Il est important qu’un tel grand quotidien ait mis tant d’accent sur un sujet que la plupart des Canadiens ont de la difficulté à aborder.

Prix pour la promotion de la santé mentale et du bien-être en milieu de travail

Banque CIBC

La CIBC sait que le plus grand facteur de l’improductivité en milieu de travail est le stress et la santé mentale. Ses employés – sous la direction de John Hunkin, PDG – reconnaissent que la capacité de trouver un équilibre entre le travail et la vie personnelle est l’un des éléments clés de la gestion du stress. La CIBC est reconnue à l’échelle nationale pour ses programmes novateurs, notamment le Processus coordonné de retour au travail qui permet aux employés de revenir au travail plus rapidement suivant un congé d’invalidité. Aujourd’hui, la CIBC met l’employé en contact avec un facilitateur et son supérieur pour discuter des accommodations qui peuvent être faites à son égard pour l’aider à retourner au travail et de se sentir à nouveau productif.

Prix Aleck Trawick, C.R.

Mary A. Marshall

Il y a déjà longtemps que Mary Marshall entretient des rapports avec l’ACSM. Elle a commencé à travailler pour l’ACSM Ontario en 1980 à titre d’analyste de la politique sociale et de la recherche et plus tard, à titre de conseillère auprès du Maire de Toronto et du Procureur général de l’Ontario sur les questions relatives à la santé mentale.

Mary Marshall a agi en tant que conseillère juridique auprès de 10 hôpitaux psychiatriques à travers l’Ontario où elle conseillait les services de médecine légale et les comités de révision en santé mentale. Elle a également contribué à l’élaboration de politiques dans le domaine du droit de la santé, de l’accès à l’information et de la protection de la vie privée. Plus récemment, Mary s’est jointe à l’Alberta Mental Health Board à titre de Directrice du service juridique et de l’élaboration de politiques. Depuis 2002, elle exerce, à titre bénévole, la fonction d’avocate pour la division de l’Alberta de l’ACSM et est coprésidente du Réseau des affaires juridiques du bureau national de l’ACSM.

Prix du personnel

Sarita Bopanna

Sarita Bopanna est une membre très active de la filiale de l’ACSM Toronto depuis plus de 30 ans. Sa carrière a commencé au début des années 1970, époque à laquelle elle mit sur pied les premiers programmes de santé mentale communautaires dans la ville de Toronto. Toujours sensible aux besoins changeants de la collectivité, elle instaura le changement philosophique d’approche, allant de l’emploi d’un modèle axé sur les foyers de groupe à un qui est axé sur la vie autonome offrant des soutiens adaptés. Elle a également contribué à mettre au premier plan de la prestation de services le modèle Équipes de suivi intensif dans la communauté (Assertive Community Treatment Team). Madame Bopanna s’est toujours avérée proactive dans la recherche de nouveaux moyens de répondre aux besoins des usagers des services de santé mentale. En tant que Directrice des programmes, elle a apporté de nouvelles idées à divers programmes, dont le Transitional Youth Program et le Rehabilitation Action Program, lesquels fournissent des services de santé mentale indispensables aux communautés interculturelles.

Prix de l’innovation d’Edward J. Pennington

The Centre for Suicide Prevention (Centre de prévention du suicide)

Une initiative de l’ACSM, le centre de prévention du suicide (www.suicideinfo.ca) est un organisme à but non lucratif desservant des milliers de personnes en Alberta et bien d’autres milliers à travers le Canada et autour du monde. La présence du centre sur le Web est importante et sans précédent, car il est le seul à offrir une liste complète des lignes d’écoute au Canada pour personnes en état de crise. Vu les milliers de Canadiens qui se suicident chaque année, le travail du centre de prévention du suicide est absolument essentiel à la promotion de la compréhension et de la prévention dans ce domaine des plus préoccupants.

Prix Marjorie Hiscott Keyes

Jo-Anne Lewis

Le cheminement professionnel de Jo-Anne Lewis a débuté avec un poste d’infirmière à l’ancien Hôpital provincial à Saint John, le plus vieil hôpital psychiatrique au Canada. Le travail de Jo-Anne était axé sur les besoins des clients qu’elle soignait et appuyait. Ses qualités à titre d’intervenante, son empathie et sa bienveillance envers les personnes atteintes de maladies mentales ont été passées à bien des gens au fil des années – à ses collègues, aux membres de famille de clients, à sa propre famille et ses co-bénévoles.

Prix national pour services distingués

Jodi Cohen (Alberta)

Claude Robichaud (Nouveau-Brunswick)

Cheryl Inward-Jones (Territoires du Nord-Ouest)

Janice Donahoe (Île-du-Prince-Édouard)